Gasse Doro

Le projet « Gasse Doro », qui est nouveau cette année à Solida’rire, n’est pas si jeune !
En effet il a vu le jour il y a quelques années, en 2013 plus exactement, lorsqu’une équipe de Solida’rire avait travaillé sur la construction d’éoliennes dans la région de Linguère à proximité de Ranerou au Sénégal 🗺

Ce projet avait pour but d’installer 4 éoliennes d’1,2 kW, un réseau de panneaux et construire un local technique. Suite à quelques difficultés les éoliennes ont été démontées et certaines se sont détériorées. L’association Solid’aile, partenaire de Solida’rire depuis maintenant plusieurs années, nous propose de faire un retour sur ce projet afin de rendre les installations fonctionnelles !

Le but du projet cette année est de réhabiliter trois éoliennes, et permettre à tous les villageois de profiter de cette source d’énergie. Le travail consistera notamment à remplacer les pales en bois sur certaines, qui n’ont pas été suffisamment bien conçues, et de suivre une petite formation à la construction d’éoliennes artisanales et réaliser un travail de bureau d’étude pour la construction de nouvelles pales.

Début août 2019, le projet a pu aboutir ! Voici un retour des membres du projet :

 » Nous avons monté et raccordé aux batteries les deux éoliennes dimanche matin avant notre ultime départ, et elles fonctionnent si bien qu’on a toujours du mal à y croire (15,6V à 60tr/min entre deux phases). Elles font désormais partie du paysage de Gasse Doro et de la vie des gens ici.

Nous avons inauguré l’installation éolienne et le logement des enseignants en présence du chef du village, et nous souhaitons désormais effectuer un suivi du projet par whatsapp avec les jeunes sur place.

On tenait à remercier toutes les personnes qui nous ont suivies et soutenues dans cette aventure, extrêmement intéressante sur le plan technique et encore plus humain. »

Voici quelques photos du projet (Juillet-Août 2019)

Le projet porte aussi sur l’aménagement d’une classe au village et la formation des locaux à l’entretien des éoliennes 

L’identification du manque de ressources énergétiques, tant pour les besoins des villageois que pour le maintien d’une activité économique, a entraîné certains membres du villages à solliciter l’aide d’associations comme Solida’rire.

Ce projet est nouveau et la responsabilité des volontaires a aussi été de planifier les tâches et bâtir au fur et à mesure ce projet en accord avec les idées du partenaire local.

Merci aux étudiants de Grenoble INP, et aux donateurs grâce à qui ce projet a pu voir le jour !