Lieu. Abidjan, Côte d’Ivoire
Objectif. Rénovation d’un centre aéré d’ASA – Créateur d’avenir pour des enfants travaillant dans la décharge publique d’Akouédo Village.

Association partenaire. Afrique Secours Assistance (ASA)

ASA est une ONG créée en 1998 à Abidjan. Son objectif est d’être au service de toutes les personnes ou groupe de personnes en situation de vulnérabilité ou en passe de l’être.

Elle mène des actions de solidarité en Côte d’Ivoire ainsi que dans les pays voisins. C’est cette association, avec laquelle Solida’Rire est partenaire, qui a créé un centre aéré dont le but est de sortir les enfants du travail dans la décharge, de leur offrir les bases de l’éducation et des activités pour qu’ils puissent, à terme, aller à l’école.

Le projet

Devant la situation de certains enfants d’Akouédo Village à côté d’Abidjan, Solida’rire a décidé, en partenariat avec l’association ASA, de rénover leur centre aéré.

Ce centre accueille déjà de nombreux enfants de tout âge qui travaillaient dans la plus grande décharge du pays.
En revanche, pendant la saison des pluies, le centre se retrouve facilement inondé.
En effet, le système d’évacuation des eaux est quasi inexistant, rendant le centre se retrouve inutilisable pendant une partie de l’année.

Pour permettre aux enfants d’aller au centre tout au long de l’année, l’objectif est donc de refaire le système d’évacuation des eaux et de rénover le centre.
De plus, nous voudrions évacuer l’eau sur le terrain de jeu des enfants, impraticable lui aussi durant la saison des pluies.

 

Un système d’évacuation des eaux

Pour le système d’évacuation des eaux, nous voulons créer une gouttière souterraine autour des salles du centre pour pouvoir déverser les eaux de pluies dans un caniveau de la ville. Pour cela nous coopérerons avec l’armée française présente à Abidjan ainsi qu’avec des artisans locaux pour les travaux les plus importants.

Quant à l’évacuation de l’eau sur le terrain de jeu nous voulons construire des puits perdus pour faciliter l’absorption de l’eau par le sol. Ensuite la rénovation du centre passe d’abord par la construction d’une chape de ciment pour surélever les salles afin que l’eau ne s’y introduise plus durant la saison des pluies puis par la réparation de la toiture qui présente quelques faiblesses.

Un réseau électrique à améliorer

Dans un second temps, nous souhaitons travailler sur le réseau électrique qui présente, lui aussi, quelques problèmes. En effet, une association a installé des panneaux solaires pour alimenter, entre autre, un vidéo-projecteur mais le dimensionnement et les câblages n’ont pas été correctement effectués. Nous voudrions rétablir le fonctionnement des panneaux solaires et impliquer les gérants du centre afin que l’entretien soit régulièrement fait. Pour les réparations à effectuer nous travaillerons là aussi avec des artisans locaux.

Enfin, ce projet nous offre un contact privilégié avec les enfants du centre que nous voudrions renforcer en partageant avec eux un petit déjeuner tous les matins, et en leur donnant des cours de soutien scolaire s’ils le souhaitent.

 

 

 

 

 

 

RETOUR